Les mariées du Blitz,Helen Bryan

Résumé

La guerre fait rage aux portes de l’Angleterre, et c’est toute la petite bourgade de Crowmarsh Priors qui se trouve ébranlée. Avec l’arrivée des enfants londoniens de la capitale, les raids aériens, le rationnement… les habitants s’organisent dans leur nouveau quotidien. Parmi eux, cinq femmes noueront une amitié indéfectible malgré les épreuves de la guerre.

Qu’elles soient fille du révérend au cœur brisé par la rupture de ses fiançailles, jeune Américaine fraîchement arrivée au village, évacuée de Londres en quête d’une nouvelle vie, réfugiée juive, ou encore jeune londonienne intrépide, leur amitié les changera à jamais et leur loyauté les unes envers les autres ne flanchera pas.

Cinquante ans plus tard, quatre d’entre elles retournent au village pour les commémorations du 8 mai 1945. Mais célébrer la fin de la guerre ne les intéresse pas : elles reviennent pour venger la cinquième.

Mon avis

De temps en temps, je fais un achat totalement random sur Amazon, juste parce que le livre a de bon avis, sans forcément voir de quoi ça parle. Et donc, voici mon livre random !
Les mariées du Blitz, ou le livre sur lequel j’étais plus que dubitative au début, et qui m’a finalement conquis !
L’histoire est très longue à se mettre en place, on apprend ainsi l’histoire de ces cinq femmes venant de milieux totalement différent. On découvre l’histoire d’Alice, Elsie, Tanni, Frances et Evangeline dans les années 1940, puis à la fin du livre on revient en 1995 pour voir ce qui est arrivé à ces femmes. Alors, je vous préviens, si vous n’avez pas beaucoup de mémoire (comme moi), faire vous une microfiche avec deux ou trois mots clefs. Je vais vous détailler les 5 personnages, il y aura un peu de spoil, mais ce sont des informations que vous retrouverez assez tôt dans le livre.
Alice, c’est la femme parfaite pour l’époque, elle sait bien tenir une maison, et est donc une femme à marier. Elle se fiance à Richard, un autre homme du village ; mais celui-ci part en mission aux Etats-Unies, où il en épouse une autre : Evangeline. Imaginez sa réaction lorsqu’elle apprend la nouvelle. Il s’agit du personnage avec lequel j’ai le moins accroché, elle était un peu trop sur la réserve et avait du mal à dépasser ses rancoeurs envers Evangeline (ce que je peux comprendre, mais bon)
Evangeline, elle, est l’américaine éprise d’un homme noir et tombe enceinte de celui-ci. Comme cela serait mal vu, elle finit par trouver une solution pour tout arranger : elle « ensorcelle » Richard, un homme présent lors d’une fête, pour qu’il l’épouse et l’emmène loin de sa famille. J’ai beaucoup aimé ce personnage, peu en adéquation avec les mœurs de son époque, trompant son mari avec son amant noir. Elle évolue énormément au cours du livre, pour devenir de plus en plus intéressante.
Tanni, elle, est une femme juive qui pour s’en sortir, se retrouve marié à Bruno qui l’emmène loin de l’Autriche et de sa famille pour lui éviter le pire. C’est le personnage qui est le plus concerné par la guerre et ses horreurs, de part le fait que sa famille soit restée en Autriche.
Elsie, femme avec un très fort accent « paysan », se retrouve évacuée de Londres pour devenir bonne chez une vieille dame à Crowmarsh Priors, le village où se déroule l’histoire. Elle est absolument attachante, très peu instruite mais néanmoins tellement plus maligne que certains.
Frances, petite bourgeoise très coquette aimant faire la fête, n’est plus contrôlable par son père, qui décide de l’envoyer vivre chez sa marraine, la vieille dame de Crowmarsh Priors où se trouve Elsie. C’est incontestablement ma préférée, je pensais ne pas du tout l’aimer, mais elle se révèle être beaucoup plus qu’une jeune fille frivole et pourri gâtée. Elle se révèle dans ce livre, et prend un tournant auquel on se croyait pas du tout. Et son histoire d’amour est sans conteste la plus touchante de l’œuvre.
Bref, j’ai adoré, ces personnages évoluent, murissent et se serrent les coudes. Elles apportent des petites touches de bonheur et de frivolité dans un monde marqué par la guerre et la peur. On a une tension tout au long du livre, à savoir si tout va bien se terminer pour elle et leur famille, et on se doute que tout ne va pas se dérouler exactement comme ce qui était prévu.
Une merveilleuse découverte pour moi, qui ne m’attendait absolument pas à autant aimer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :