Je t’ai rêvé, Francesca Zappia

Résumé

Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n’envisagez pas qu’elle puisse être mise en doute. Et si vous n’étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l’incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d’une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d’esprit suffisamment longtemps pour aller à l’université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu’elle était persuadée d’avoir imaginé de toutes pièces… Avant même qu’elle s’en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l’adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l’âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n’est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu’où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu’où pouvons-nous la croire ?

Mon avis

Vu dans une vidéo du site Glose faite par Margaud Liseuse, j’ai été intrigué par le thème de ce livre – à savoir la schizophrénie- et ai eu envie de le découvrir.
L’histoire est intéressante, on est du point de vue d’Alexandra, jeune fille qui souffre de schizophrénie et ne peut pas distinguer la réalité de ces hallucinations. Son seul moyen d’y voir plus clair : un appareil photo qui lui permet de voir à postériori ce qui était vrai ou non. J’ai bien aimé cet aspect du livre, où l’on se demande si ce que l’on lit est vrai ou non. Néanmoins, je trouve que la maladie n’est pas assez présente, et devient quelques fois anecdotiques, éclipsée par l’histoire somme toute banale d’une jeune fille qui tente de s’intégrer dans son nouveau lycée, cherchant à se faire des amis et à comprendre qui est ce mystérieux Miles. Mais cette vie presque banale d’une adolescente est quand même bien écrite et intéressante, j’ai bien apprécié.
Autant vous dire, on voit arriver certains aspects de l’intrigue à des kilomètres, même si je trouve que certaines relations évoluent de manière un peu trop abruptes. Mais ce côté prévisible ne m’a pas dérangé outre mesure, et j’ai trouvé appréciable que LA grosse révélation de fin soit inattendue (du moins en ce qui me concerne, c’était peut-être évident et je suis passée totalement à côté.
J’ai passé un agréable moment en lisant ce livre, malgré quelques défauts il est quand même très bien et intéressant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :