The Last Hero Inuyashiki, tome 1 : Hiroya Oku

 

Résumé

À 58 ans, Ichirou Inuyashiki est un loin d’être un modèle pour ses enfants. Vieux avant l’âge, méprisé de tous, il a vécu toute sa vie en salaryman minable et n’a pour toute amie que sa chienne Hanako. Comme si cela ne suffisait pas, on lui diagnostique un cancer en phase terminale au détour d’un examen de routine… C’en est trop, pour le pauvre vieillard. Alors qu’il pleure de désespoir dans un parc en pleine nuit, une lumière aveuglante apparaît… et c’est l’impact. A son réveil, étendu dans l’herbe, Inuyashiki n’est plus le même. Il a été transformé en cyborg surpuissant, libre de faire ce qu’il veut de ses nouveaux pouvoirs, le meilleur, comme le pire. Et il n’est pas le seul dans ce cas… À nouveau corps, nouvelles responsabilités : devenir un héros, ou le pire cauchemar de l’humanité…

Mon avis

Je me suis laissée tentée par ce premier tome à Livre Paris, je l’avoue la personne au stand Ki-oon me l’a très bien vendu.
A l’heure où j’écris cet article, je n’ai lu que le tome 1 et 2 (il y a 7 tomes actuellement, on m’a dit que la série serait bouclée en une 20aine de tome, à vérifier), je ne donnerai donc pas un avis global sur le manga, il faut être clair là-dessus.
vieuxTout d’abord, parlons dessin : j’aime beaucoup le coup de crayon du dessinateur, très épuré, très peu chargé, chose que j’apprécie (pour ceux qui se demande ce qu’est un dessin trop chargé, lisez D Gray-Man, je vous assure c’est vraiment incroyable la surcharge) ; j’aime tout particulièrement le visage d’Inuyashiki, très expressif (comme vous pouvez le voir sur l’image à côté), et qui fait assez peu personnage de manga, ce qui fait qu’il tranche avec les autres personnages ; cela contribue à le distinguer des autres, ce que je trouve appréciable. Le petit moins, à mes yeux, ce sont les pages couleurs, à mon sens pas très colorisé. Mais c’est un détail, sans grande importance je trouve
Du côté des personnages, je suis tout particulièrement touchée par le héros, que l’on sent seul, abandonné de tous, et en particulier de sa famille (famille absolument pas reconnaissante et ingrate, si vous voulez mon avis). Il m’a beaucoup ému ce petit papi, que la vie n’épargne pas malheureusement. Je trouve d’ailleurs que le fait d’avoir mis comme héro un personnage assez vieux est assez innovant, et permet de rendre compte de la société et de ce qu’elle est devenu, tout cela sous les yeux d’un papi qui a connu une autre époque.
Dans ce premier tome on se concentre donc sur ce personnage, sur sa découverte de ses capacités de robot et sur la façon dont il décide de les utiliser. Je dois avouer que la dimension SF est bien amenée, et est utilisé ici non pas pour le show mais pour montrer une réalité dans notre société, les conflits intergénérationnels, la multiplication de la violence de la société et le harcèlement de certains individus par un plus grand nombre. Rien de bien joyeux, je vous l’accorde, mais tout est très bien amené.
Ce manga est très court, 30min maximum de lecture, mais tout est bien fait, le scénario est passionnant, les dessins sont splendides, la critique de la société est très juste. Bref j’ai adoré, et j’ai vraiment hâte de lire la suite. Vraiment à lire d’urgence.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :