Quand on n’a que l’humour…, Amélie Antoine

Résumé

C’est l’histoire d’un humoriste en pleine gloire, adulé de tous, mais qui pense ne pas le mériter.
Un homme que tout le monde envie et admire, mais que personne ne connaît vraiment.
Un homme blessé qui s’est accroché au rire comme on se cramponne à une bouée de sauvetage.
C’est aussi l’histoire d’un garçon qui aurait voulu un père plus présent.
Un garçon qui a grandi dans l’attente et l’incompréhension.
Un garçon qui a laissé la colère et le ressentiment le dévorer.
C’est une histoire de paillettes et de célébrité, mais, surtout, l’histoire d’un père et d’un fils à qui il aura fallu plus d’une vie pour se trouver.

Mon avis

Laissez place à la critique du premier livre que j’ai reçu via NetGalley ! J’avais adoré la plume dans l’auteur dans Fidèle au poste, un véritable coup de cœur, et Combien de temps, qui m’a énormément touché. Vous imaginez donc, quand j’ai vu le nom de l’auteur sur NetGalley, j’ai foncé, sans même jeter un coup d’œil sur le résumé.
Celui-ci est d’ailleurs assez inédit je trouve, je n’ai en effet encore jamais lu d’histoire parlant d’un humoriste (bon, je n’ai peut-être pas cherché beaucoup non plus, je le reconnais). Le livre est divisé en 2 parties : on découvre tout d’abord le point de vue d’Edouard, puis celui de son fils.
On commence par d’Edouard Bresson, humoriste extrêmement célèbre et adulé, et on alterne entre un chapitre dans le présent, en 2017, où il monte sur scène, et un chapitre dans le passé, dans son enfance. On découvre ici le personnage derrière son sourire de façade, son enfance difficile dans sa relation avec ses parents et son frère, et sa culpabilité qui le ronge littéralement de l’intérieur. J’ai trouvé pour ma part ce personnage touchant, très complexe et profond, loin du côté clown et donc joyeux que l’on s’attend à trouver ici. On découvre la célébrité, ses bons côtés comme ceux un peu moins bon, quoique les mauvais côtés ressortiront bien davantage dans la seconde partie du roman. Petit détail que j’ai bien aimé et que l’on ne retrouve pas dans la deuxième partie : la dernière phrase d’un chapitre est également la première phrase du chapitre suivant. Signe qu’il n’a pas totalement rompu avec son enfance difficile ? A vous de juger.
Nous abordons ensuite la deuxième partie, où l’on découvre le fils d’Edouard, Arthur, qui mènera une vrai chasse au trésor à l’image de celle que son père lui organisait quand il était petit. Arthur, c’est le fils qui a grandi sans son père, souvent en tournée, et qui garde du coup un profond ressentiment envers lui. C’est le fils qui ne peut pardonner à son père, pensant que celui-ci lui préfère la gloire et les paillettes. Et ce que j’aime dans cette partie, c’est que l’on découvre via la chasse au trésor un pan du passé de son père, fait de choix plus ou moins déchirant ; c’est une partie je trouve très touchante, où on est un peu comme un funambule, à osciller entre le point de vue d’Edouard qui pensait tout faire pour son fils, et le point de vue d’Arthur pensant que son père est une star égocentrique qui n’accorde finalement peu d’importance à sa famille. On retrouve dans cette seconde partie une quête, quête du fils cherchant à comprendre qui est véritablement son père, et quête du père cherchant à se rapprocher de son fils en lui montrant qu’il a toujours compté à ces yeux.
Un récit poignant, avec une conclusion un peu soudaine néanmoins mais très belle, sur la relation quelques fois complexe entre un père et son fils. Vraiment un très beau roman, un coup de coeur je pense après réflexion, tellement il reste gravé dans ma tête.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :