La tresse, Laetitia Colombani

Résumé

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école. Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée. Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Mon avis

Tout d’abord, merci à Netgalley et aux éditions Grasset de m’avoir permis de découvrir ce livre, qui m’avait fait envie de part les commentaires élogieux. Et bien pour moi cela n’a malheureusement pas fonctionné.
Nous retrouvons ici le quotidien de 3 femmes, Smita, Giulia et Sarah, qui cherchent en quelque sorte à fuir leurs conditions de femmes et à échapper à leurs destins. Ce livre est sensé être une sorte d’hommage à ces femmes battantes, mais pour moi la mission n’est qu’à moitié accomplie ; je n’ai en effet pas réussi à m’attacher aux personnages, j’ai trouvé leurs portraits trop vite esquissés, et on tombe malheureusement dans le cliché ; cliché de la working-girl tout particulièrement, qui ne vit que pour son travail, divorcée, mère, ambitieuse, etc… C’est un portrait vu et revu. Dans certains livres cela ne m’aurait pas dérangé, mais le fait que l’on survole juste ce personnage et sa personnalité fait que je n’ai malheureusement retenu que cela, ce qui est dommage. Idem pour Giulia, on sait d’avance de qu’il va se passer et son personnage est trop rapidement esquissé, et manque à mon sens d’originalité. La seule qui m’ait un peu surpris c’est Smita, de part son parcours original.
Après, je ne veux pas dire que j’ai détesté ce livre. Je l’ai fini rapidement, il m’a plu mais m’a semblé… inachevé. Je tiens quand même à signaler que la fin où l’on voit le rapport entre les trois femmes m’a plu, j’ai trouvé ce clin d’oeil agréable.

Publicités

Un commentaire sur “La tresse, Laetitia Colombani

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :