Au pied de la falaise, Möko

Résumé

Au pied de la falaise, c’est l’histoire initiatique d’un jeune garçon, Akou, en plein cœur de l’Afrique.
À travers un véritable cycle de vie, Akou n’a de cesse d’apprendre : apprendre l’étroitesse du lien qui unit la vie à la mort lors de la perte de son grand-père ; apprendre aux côtés de son père, chef de village ; apprendre le pouvoir de l’ombre et de la lumière ; apprendre à travers un rituel initiatique à devenir un Homme ; apprendre l’amour, la vie de famille, l’entraide… et apprendre à nouveau à perdre…

Mon avis

Je suis récemment passée par ma période BD, en achetant pas moins de 17 en l’espace de 4 jours… Autant vous dire que le responsable de la librairie où j’allais était content quand il me voyait arriver ! Je vous ferai d’ailleurs un article à rallonge sur la série de 15BD que j’ai acheté (si vous me suivez sur Livraddict vous allez vite voir de laquelle je parle). Bref j’ai pris pleins de BD, et parmi elles, il y avait Au pied de la Falaise.
Je ne connais absolument pas Möko, excusez mon ignorance je ne suis encore que novice en la matière, mais ce que je peux vous dire c’est que ces dessins sont beaux. Très beaux même. On reste dans le style que j’aime, simple et épuré, très lisible pour les lecteurs. Les couleurs sombres utilisées rendent le tout absolument splendide. Et ces visages, bon dieu qu’ils sont beaux ces visages ! Vraiment, pour le côté graphique c’est un carton plein.
Niveau histoire, je l’ai trouvé également très belle. On découvre les habitudes d’un petit village, leur manière de gérer les conflits, d’honorer leur mort et le passage à l’âge adulte ; des sujets sérieux racontés ici avec une pointe d’humour très appréciable et qui contraste avec les couleurs sombres des planches. Et cette histoire, on la découvre à travers le jeune Akou, que l’on voit grandir et passer d’enfant turbulent à père de famille responsable. J’ai apprécié ce personnage, toujours dans l’humour, avec toujours un bon mot, une bonne répartie. L’image même d’une sagesse un peu turbulente que l’on peine à canaliser.
Cette BD, c’est un hommage à ces petits villages qui vivent heureux en se contentant de peu. Vraiment un très bel ouvrage, très poétique, et la fin est pour moi la conclusion parfaite à cette histoire.

Sans titre 2

Publicités

Un commentaire sur “Au pied de la falaise, Möko

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :